mardi 6 septembre 2011

06 septembre 2011 - Far East

Nous venions de parcourir une dizaine de kilomètres dans de vastes champs, sur nos montures de métal lorsque mon beau-frère me fit remarquer qu'il ne fallait pas trop tarder à rentrer, car le soleil s'approchait rapidement de l'horizon. Il aurait en effet été très difficile de retrouver notre chemin dans la nuit, sans lumière, au milieu des tournesols qui s'étalaient à perte de vue. De plus, dans ce Far East Russe, coucher de soleil signifiait sortie imminente des moustiques qui, profitant du rafraichissement partaient à l'assaut de leurs victimes.
Nous tenions cependant à atteindre la destination que nous nous étions fixés avant de rentrer. Une église dont les rayons du soleil faisaient briller le dôme d'or, s'élevait au loin, au delà d'un village que nous pouvions distinguer devant nous. Cette église que nous souhaitions voir de près nous paraissait assez proche pour y arriver avant la tombée de la nuit. Au bout du chemin, nous sommes entrés dans ce petit village dans lequel se trouvaient 4 ou 5 maisons. Une centaine de mètres plus loin, après avoir tourné à droite dans la seule rue en terre du village, nous sommes passés devant un couple de fermiers et d'une jeune fille âgée d'environ 16 ou 17 ans, qui devait être leur petite fille, et qui, avec une joli sourire, portait sur son dos de gros ballots de foin pour les disposer sur une longue remorque non loin de là. Pendant ce temps, un groupe de jeunes enfants assis par terre en cercle, jouaient et riaient de bon cœur.
Avant de quitter le village et les rires des enfants, j'ai discrètement pris quelques photos pour immortaliser cet instant, ce moment simple de la vie d'une famille de fermiers Russes.
Le soleil s'approchait de sa destination quand nous nous sommes engagés sur ce chemin pentu au milieu d'un bois, qui allait nous conduire après une descente sportive, sur les rives d'un lac. Un ponton de bois s'avançait d'une dizaine de mètres sur l'eau. Nous n'avons bien entendu pas pu résister à nous y aventurer tels de grands aventuriers du Far East. En regardant la surface dont les premiers mètres étaient couvert d'une rase végétation verte, nous avons pu observer un serpent dont on ne pouvait voir dans un premier temps que la tête jaune et noir qui sortait de l'eau. Nous l'avons un peu titillé afin de le regarder nager, et lorsqu'il a quitté sa cachette, une grenouille qui dormait non loin de là a fait un énorme bond pour s'éloigner le plus possible de ce danger. Nous venions peut-être de priver le serpent de son repas du soir...
Il était grand temps d'accélérer pour atteindre notre but, car le soleil devait être à un peu plus d'une heure du sien. Nous avons alors roulé le long du lac, enchaîné sur un chemin dont la terre sèche et friable nous faisait perdre l'équilibre, les muscles des mollets tendus nous avons grimpés une pente raide et défoncée qui ne nous laissait pas de répit, pour enfin atteindre une route goudronnée au bout de laquelle nous avons pu voir apparaitre l'église au dôme d'or qui représentait le but de notre voyage au cœur de la campagne Russe.
Après un bref instant de détente au pied de ce lieu de culte, et quelques photos, nous sommes reparti à toute allure vers le Nord, sur la route goudronnée en direction de la maison. La descente du soleil à notre gauche accompagnait notre effort, le vent, dû à notre vitesse balayait nos visages et rendait notre peine agréable. Nous avons à nouveau traversé le village de fermier. Des nuages de poussières s'élevaient autour de nos roues. Nous ne ménagions pas notre effort pour rejoindre l'autre côté de la vaste étendue de champs avant que les moustiques ne passent à l'attaque. Le ciel s'embrasait de plus en plus lorsque nous avons atteint la route principale que nous devions suivre sur une dizaine de kilomètres avant de pouvoir enfin prendre une bonne douche.
En vérifiant la route pour traverser et rejoindre la piste cyclable, j'ai vu le ciel embrasé par le soleil, devant lequel je pouvais apercevoir les ombres de pylônes électriques et des voitures arrivant au loin. Cette image qui s'est formé devant moi m'a fait penser aux vastes étendues de l'ouest américain traversées par de gros 4X4. Le temps de sortir mon appareil photo et de la braquer vers le soleil, un gros 4X4 Russe fit son apparition pour me permettre de figer cet instant de bonheur du Far East Russe...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire