mardi 30 août 2011

30 août 2011 - Gares, Trains et Rencontres

Aéroport de Moscou Domodedovo 16h30, la douane derrière nous, les bagages récupérés, nous étions enfin arrivés en Russie. 
- "Taxi ! Taxi ! Вам нужно такси ?"
En sortant de la salle des arrivées, les passagers se retrouvent toujours entourés de chauffeurs de Taxi où les prix se négocient à vitesse grand V. 
- "100$ pour le centre de Moscou"
Il vous suffit de faire de gros yeux et de passer votre chemin pour que le prix baisse de 50$. Enfin, pour terminer la négociation, ajoutez simplement
- "Je préfère le métro, c'est moins cher"
Et le prix passera à 40$, ce qui est le prix généralement constaté. 

Mais en ce qui nous concerne, nous avons choisi de voyager en train jusque Belgorod. Avant de rejoindre la gare de Kurskaïa ou notre train nous attendait, il nous fallait trouver l'aéroexpress qui allait nous conduire jusqu'au métro de Moscou.
L'aéroexpress comme son nom l'indique est un train qui relie rapidement l'aéroport de Domodedovo à Moscou en 45 minutes. C'est en fait ce que l'on appelle un RER en France. 
Après avoir dépensé nos premiers Kopecs, ou plutôt nos premiers roubles, 700 pour être précis, pour acheter nos billets, nous nous sommes mis en marche le long du très long quai où le train allait se présenter.
Quelques instants plus tard, un long train rouge fit son apparition et vint tout en douceur s'arrêter pour embarquer ses passagers.
Les portes automatiques se sont ouvertes sur une sorte de Hall d'entré relativement grand, dans lequel, chose importante, se trouve l'entrée des toilettes, elles aussi relativement grandes et confortables.
Nous avons franchit une autre porte qui nous séparait de la partie du train où nous allions nous installer pour passer les 45 minutes de trajets. Nous nous sommes donc installés sur de grands, beaux et confortables sièges. Certains voyageurs lisaient, d'autres jouaient sur leur téléphone ou encore passaient le temps à regarder un reportage diffusé sur les grands écrans plats accrochés au plafond du train.
Dans cette environnement calme, frais et confortable, nous n'avons pas vu passer les minutes qui se sont écoulées pour rejoindre la gare de Pavelskaia.
Nous étions bien à Moscou. Nous pouvions le voir écrit en grand sur la façade de la gare "Москва". Si doute il y avait quant à notre emplacement, celui-ci était clairement levé.
Cette gare grouillait de monde. Les gens courraient par vagues dans tous les sens. Nous sommes arrivés, tant bien que mal à rejoindre le quai du métro avec nos gros sacs remplit de vêtements et de cadeaux.
Deux stations de métro plus loin se trouvait la gare de Kurskaïa de laquelle partait notre train de nuit. Des gens cherchaient leur quai, têtes levées sur les écrans. Nous les avons imités pour trouver le notre.
- Quai n° 1, 21h30 Direction Belgorod.
Nous nous sommes directement rendu sur ce quai pour y attendre notre train. Nous avions 2 heures à passer avant de pouvoir embarquer.
Pendant cette attente, assis par terre, adossés au mur de la gare, nous avons fais la connaissance de Andreï, qui, en nous entendant parler Français est venu nous accoster, avec un grand sourire et une bouteille de bière à la main. Il s'est accroupi face à nous.
- "OOOOH ! Parla Frannsséééé ?" a-t'il dit avec son superbe accent russe.
Je lui ai répondu "oui" en lui retournant également un sourire.
Il semblait fasciné qu'un Français puisse se trouver là. Il a continué la conversation en citant les 3 - 4 mots Français qu'il connaissait, "La reine Margot"... "Chercher la femme"... Puis, quand je lui ai répondu en Russe, il est alors tombé à la renverse.
Il était tellement heureux d'avoir rencontré un Français qu'il m'a offert ses lunettes de soleil en cadeau. Nous avons ensuite jusqu'au départ de notre train, parlé de tout et de rien, de la vie en France et en Russie...
Avant de nous quitter, il m'a offert en souvenir, une petite pochette en cuir.

J'ai été très touché par la gentillesse de cet homme et par sa simplicité. Une rencontre simple, mais pleine d'émotions.

Il était temps pour nous d'embarquer, l'esprit léger, pour les 11 heures de route restantes...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire